RESERVER VOTRE HEBERGEMENT

AccueilActualitésActualitésLE GROUPE PVG AIME LES FEMMES

LE GROUPE PVG AIME LES FEMMES

08/03/2018

LE GROUPE PVG AIME LES FEMMES

"Familial" et "avant-gardiste" : est-ce incompatible pour un groupe hôtelier comme PVG ? Pas si l'on en croit les chiffres : dans le groupe haut-savoyard être une femme n'interdit pas d'être nommée à poste haut placé. Rencontre avec trois d'entre elles. 

Katy Lafont, Directrice de l'hôtel Beauregard****

Cela fait maintenant 7 ans que Katy Lafont a intégré le Groupe PVG et occupe depuis avril 2016 le poste de directrice de l'hôtel Beauregard, premier fleuron de la famille Pollet-Villard. Elle revient sur son parcours.

 «L'Hôtel Beauregard ne m'était pas inconnu car durant mes études j'ai effectué un stage au sein de l'établissement" se rappelle t-elle.

Par la suite, Katy Lafont décide d'enrichir son parcours ,professionnel à l'étranger pour mieux revenir en Haute-Savoie.
 
"Je souhaitais être d'avantage en accord avec mon style de vie. En effet je suis très attachée aux valeurs familiales et à la montagne. C'est à partir de là que débute l'aventure PVG" explique t'elle.

 À son retour, elle occupe le poste de maître d'hôtel à Beauregard. 

"J'ai commencé dans la restauration car j'apprécie particulièrement le contact avec les autres mais dans ce domaine, il faut d'avantage faire preuve de détermination quand on est une femme" reconnaît-elle.

Elle évolue ensuite en interne et officie en qualité de responsable de la restauration. Philippe Gourgaud, directeur général du Groupe PVG voit en Katy l'âme d'une gestionnaire avec en plus la sensibilité et la douceur d'une femme. Il lui propose alors le poste de directrice en 2016.

L'année qui suit, elle donne naissance à un merveilleux petit garçon et prend ses marques dans sa nouvelle fonction... celle de maman. 
À son retour de congé maternité, septembre 2017, elle nous confiait "J'ai été ravie de constater que ma grossesse a été très bien perçue par ma direction car dans la vie d'une femme allier vie familiale et professionnelle est quelque chose de très important".

Élodie Ternisien, Directrice de l'hôtel Alpen Roc***

Élodie Ternisien fait partie du Groupe PVG depuis maintenant 14 ans. Focus sur son parcours professionnel.

"J'ai débuté à l'Alpen Roc en 2003 avec un stage en pâtisserie, puis je suis revenue pour une saison l'été et l'hiver suivant pour ne plus jamais repartir" sourit-elle.

En 2016, Philippe Gourgaud la nomme directrice de l'hôtel.

Même si Élodie n'a jamais perçu le fait d'être une femme comme obstacle à sa carrière, elle reconnaît cependant que cela demande d'asseoir son autorité avec plus de fermeté. " Il faut avoir du caractère !" s'exclame t'elle. "Si aujourd'hui l'hôtellerie se féminise, certaines personnes ont encore du mal à accepter l'autorité d'une femme. Pour autant cela ne doit pas être un frein  mais d'avantage une source de motivation. Nous devons montrer de quoi nous sommes capables" poursuit-elle. "En tant que femme, nous avons tendance à nous attacher aux détails, nous avons une vision différentes de celle des hommes". 

Aujourd'hui, c'est avec succès qu'Élodie relève ses fonctions de directrice à l'Alpen Roc.
" Au sein du Groupe PVG, notre direction a compris depuis longtemps que les compétences ne dépendaient pas du genre. Elle n'hésite pas à promouvoir à des postes à responsabilité des femmes, même celles en âge d'avoir des enfants, un véritable exemple pour les autres entreprises."

Céline Lecamus-Locatelli, Directrice de l'hôtel Au Coeur du Village*****, Relais et Châteaux

C'est en avril 2016, que Céline Lecamus-Locatelli se souvient-elle. "Je souhaitais exercer dans l'hôtellerie de luxe et je connaissais la renommée du Groupe PVG, c'est comme cela que tout a commencé." rejoint le au poste de directrice du prestigieux et unique cinq étoiles de La Clusaz, Au Coeur du Village, qui plus est affilié Relais et Châteaux.

"Lorsque j'ai débuté ma carrière dans l'hôtellerie, très peu de femmes étaient directrices, c'est en parti la raison pour laquelle je me suis orientée vers un poste de commerciale. Aujourd'hui j'en rencontre de plus en plus, il n'y a plus de postes réservés aux hommes. Au contraire, les équipes de réception dans le passé souvent associées à des profils féminins s'ouvrent aujourd'hui à la gente masculine" se réjouit-elle.

Épanouie dans sa fonction de directrice, Céline Lecamus-Locatelli ne manque pas de constater qu'il est particulièrement agréable d'évoluer au sein d'un groupe comme PVG où chaque femme apporte sa pierre à l'édifice. Une tendance qui espérons-le se déclinera dans tous les domaines d'activités.