RESERVER VOTRE HEBERGEMENT

AccueilActualités & OffresActualitésLa Clusaz, un patrimoine, une histoire

La Clusaz, un patrimoine, une histoire

24/06/2020

La Clusaz, un patrimoine, une histoire

Perché à plus de 1000 m d'altitude, le petit village de La Clusaz jouit d'une situation exceptionnelle, en plein coeur de la chaîne des Aravis et au confluent de deux rivières, le Nant et le Nom.

Avec un secteur de l'élevage et de l'agriculture encore très présent dans le village, La Clusaz a su saisir habilement le virage du tourisme de montagne tout en préservant un patrimoine riche et en perpétuant ses traditions.

Vivre dans un paysage de carte postale, cela peut avoir un prix ! En l'occurence, le caractère saisonnier du tourisme de montagne et la tradition agricole encore bien présente à La Clusaz expliquent pourquoi de nombreux Cluses exercent plusieurs activités... Dominique Thovex, président de l'association Patrimoine et Tradition de La Clusaz, l'explique « Je suis né à La Clusaz. J'ai fait différentes choses dans la vie, j'étais accompagnateur de montagne, moniteur de ski de fond et guide du patrimoine sur le site de La Clusaz. Mes parents étaient agriculteurs, puis on s'est tourné peu à peu vers le tourisme. Beaucoup de personnes sont pluriactives maintenant ! Ils sont pisteurs, moniteurs, et ont en parallèle une activité agricole. »

LA MONTAGNE, UN MILIEU RUDE ET EXIGEANT
Toutes les stations de ski ne peuvent pas se vanter d'avoir une histoire et des traditions aussi riches que La Clusaz... « Il y avait une scierie que l'on a remise en route », raconte Dominique Thovex, « et il y a aussi des fours à pain que l'on a réhabilités. Dernièrement l'association a contribué à la réalisation du Hameau des Alpes, c'est un site qui se visite avec différents espaces dont un centre scénographique à propos du reblochon et un musée du ski. » Parfait pour comprendre un peu mieux le procédé de fabrication et l'histoire du reblochon !

Mais les traditions cluses sont aussi préservées à travers des événements : « Pendant la Foire de La Croix, les fermiers et les producteurs descendent leurs vaches des alpages et font un concours de reblochon », se réjouit Dominique Thovex. « On célèbre également la Fête du Reblochon. »

UNE PETITE PARENTHESE HORS DU TEMPS
Le tourisme a pris le pas sur l'agriculture, c'est certain. Il reste dépendant encore beaucoup d'agriculteurs à La Clusaz : 17 exploitations se consacrent à l'élevage bovin et à la fabrication du reblochon, tandis que deux fermes de chèvres et une ferme de brebis produisent elles aussi des fromages.

Au niveau architectural, pas question de défigurer la montagne comme cela a pu être fait ailleurs. « Il reste encore de vieux chalets qui ont entre 200 et 300 ans ! » s'exclame Dominique Thovex. « Quelque fois, on peut voir les dates sur le fronton au-dessus de l'entrée. La plupart de ces chalets abritaient aussi bien les gens que les animaux ! »

Ce mélange entre tradition et installations modernes, bien typique de La Clusaz, continue d'attirer un public varié en hiver et en été... Et si c'était ça, la recette du succès ?